Acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est un constituant naturel de la peau. L’acide hyaluronique que nous injectons en médecine esthétique de rajeunissement est fabriqué industriellement. Il s’agit d’un produit résorbable dont la durée d’action est variable selon les patients : de un à deux ans environ.
L’injection d’acide hyaluronique en médecine esthétique de rajeunissement permet de combler les rides, de remodeler le visage en gonflant les zones où il y a une atrophie graisseuse, ou de réhydrater la peau.

En effet, les travaux scientifiques récents permettent d’évaluer les signes de vieillissement d’un visage :

  • Ptôse, c’est-à-dire chute musculaire vers le bas due à la gravité ;
  • Fonte graisseuse avec déplacement des amas graisseux et création de zones creuses ;
  • Formation de rides, c’est-à-dire de cassures épidermiques et dermiques dues aux contractures musculaires ;
  • Dessèchement de la peau.

En médecine esthétique de rajeunissement, l’injection d’acide hyaluronique permet donc au chirurgien plasticien de combler les cassures au niveau des rides et de remodeler l’aspect du visage, en créant éventuellement des pommettes, en repulpant les lèvres ou en comblant les zones amaigries (même au niveau des paupières).

Lorsque le visage est trop amaigri, il est préférable de passer à l’intervention de lipofilling, c’est-à-dire de prélever la propre graisse d’un patient et de la réinjecter de façon plus importante au niveau du visage (intervention non pas de médecine esthétique mais de chirurgie esthétique, pratiquée au bloc opératoire).

En médecine esthétique, la majorité des médecins plasticiens préfèrent utiliser des produits résorbables, qui présentent moins de risques d’allergie, et qui ont un vieillissement plus naturel sans « peser » sur la peau au bout de quelques années, comme le feraient les produits non résorbables.

Les techniques sont pratiquées depuis environ quinze ans, et ne présentent pas de contre-indications. Elles permettent de repousser le recours à la chirurgie esthétique, voire de s’en passer.

Il est conseillé de commencer les injections d’acide hyaluronique assez jeune (vers 40 ans) pour accompagner le vieillissement de la peau ou bien de le contrer. Injecté en mésothérapie, l’acide hyaluronique assouplit et tonifie la peau.