Blépharoplastie

À quoi sert une blépharoplastie (chirurgie des yeux) ?

Une blépharoplastie est une intervention de chirurgie esthétique qui agit sur la peau, les muscles et la graisse qui entoure les yeux. Cette intervention de chirurgie des yeux peut aider à un rajeunissement du regard, ou à modifier la forme des yeux et des paupières. Lors d’une blépharoplastie, on peut agir simplement sur la peau et le muscle des paupières supérieures en retirant l’excès. Mais il est aussi possible de modifier ainsi la forme de l’œil, de lui donner une forme plus en amande, de le débrider pour les yeux asiatiques, de le creuser, ou de rajouter de la graisse pour le rendre justement moins creux.
Au niveau des paupières inférieures, de la même façon, on peut retirer l’excès graisseux et les plis cutanés, ou modifier l’insertion externe de l’œil pour lui donner une forme plus en amande, s’il est tombant à l’extérieur.
Il est très important de discuter avec les patients au sujet de ce qu’ils attendent de l’intervention de chirurgie des yeux. Cependant, il faut faire très attention et bien expliquer en amont ce que l’on peut obtenir, car cela peut modifier l’aspect de l’œil et du regard.

Y-a-t-il un âge minimum pour faire cette intervention de chirurgie des paupières ?

Non. En chirurgie esthétique et notamment en chirurgie des yeux, il faut bien entendu avoir un patient majeur et maître de ses opinions. Par contre, il est possible d’avoir des poches graisseuses assez jeune et la blépharoplastie inférieure (chirurgie des paupières inférieures) permet de se débarrasser éventuellement de ce défaut.

Y-a-t-il une contre-indication opératoire à une blépharoplastie ?

Sachant que cette intervention de chirurgie esthétique se fait sous anesthésie locale plus neuroleptanalgésie en ambulatoire, il n’y a, a priori, pas de contre-indication médicale. Par contre, les contre-indications sont plutôt d’ordre ophtalmologique. Il est conseillé, avant d’entreprendre ce type d’intervention de chirurgie des yeux, de faire un bilan ophtalmologique pour vérifier qu’il n’y ait pas de signe de décollement de rétine, et que le fond d’œil et le champ visuel soient normaux.

La blépharoplastie est-elle une intervention douloureuse ?

Non, en postopératoire il y a uniquement une gêne compte tenu de la présence de fils, et une sensation de gonflement, mais il n’y a pas de douleur après la chirurgie des paupières. Toute douleur signerait forcément un problème médical et il faudrait bien sûr en informer le chirurgien plasticien. Par contre, on peut parler de douleur morale et d’inquiétude en postopératoire, car il faut bien compter en général une dizaine de jours avant d’être présentable, et six mois avant d’avoir le résultat optimum et durable.

La blépharoplastie peut-elle modifier le regard ?

Résolument oui. Dans la majorité des cas fort heureusement, la blépharoplastie améliore le regard d’une façon positive en le rendant plus gai, plus pétillant et plus juvénile. Mais il faut faire très attention car si l’on retire trop de peau, on peut obtenir un œil figé, rond ou inexpressif. Toute la difficulté de l’intervention réside dans l’appréciation du chirurgien plasticien à effectuer le geste le plus adapté en fonction de la demande du patient : le chirurgien plasticien doit prendre en compte les photographies montrant l’évolution du regard au fil des années, mais aussi le souhait du patient. Dans une blépharoplastie le chirurgien plasticien doit imaginer le résultat qui sera obtenu dans les mois qui suivront l’opération de chirurgie des paupières. Le chirurgien sera parfois amené à effectuer un geste qui inquiètera le patient le premier mois, afin d’obtenir ensuite un résultat positif et durable.

Lors d’une blépharoplastie, faut-il faire opérer les deux paupières supérieures uniquement, les deux paupières inférieures ou bien les quatre paupières ?

Ce choix est éminemment variable. Il dépend principalement du défaut que présente le patient et de son souhait. S’il existe un défaut ponctuel comme des paupières supérieures tombantes ou des paupières inférieures présentant de grosses poches graisseuses, on peut se contenter d’intervenir sur les deux paupières concernées simplement. Par contre, si le patient souhaite un rajeunissement de la partie supérieure du visage, il est parfois préférable d’opérer les quatre paupières qui entourent le regard, afin d’avoir une action réelle sur le regard dans sa globalité. Le chirurgien plasticien est là pour conseiller le patient et le guider, mais c’est le patient qui prendra la décision finale sur le geste souhaité pour son opération de chirurgie esthétique.

Y-a-t-il une éviction sociale longue lorsque l’on décide de pratiquer une chirurgie des yeux ?

Pour ce type d’intervention, comme pour toutes les interventions concernant la chirurgie esthétique, il est souhaitable et préférable de se mettre dans les meilleures conditions possibles avant d’envisager un geste chirurgical. En effet, la blépharoplastie est un geste chirurgical relativement agressif, mais qui présente des résultats très nets et très positifs. Par contre, pour obtenir ces résultats, on est obligé de passer par une période socialement très difficile pendant laquelle les yeux sont gonflés, avec éventuellement des ecchymoses (des bleus), des œdèmes, et un aspect très inquiétant des yeux. Il est souvent conseillé au patient de s’organiser pour ne pas travailler et ne pas avoir de vie sociale très intense pendant une quinzaine de jours, cela permet de se mettre dans les meilleures conditions pour éviter le stress d’une reprise trop rapide.

Cette intervention est-elle prise en charge par la Sécurité sociale ?

Non, il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique.