Abdominoplasty

Qu’appelle-t-on abdominoplastie ?

Une plastie abdominale (abdoplastie, abdominoplastie) est une intervention de chirurgie esthétique permettant de retirer le bourrelet cutanéo-graisseux qui se trouve au niveau de l’abdomen et qui peut apparaître suite à des grossesses, à des variations de poids, à un amaigrissement important ou à un arrêt de sport associé à une prise de poids. Cette intervention est souvent associée à une lipoaspiration ou liposuccion permettant de retirer la graisse au niveau des hanches (culotte de cheval) et de la taille. En cas de peau vergeturée ou abîmée, elle permet de lisser l’abdomen en créant une cicatrice au niveau du pubis et souvent aussi une cicatrice au niveau de l’ombilic.

Faut-il faire un régime en vue d’une éventuelle opération du ventre (plastie abdominale) ?

Il ne faut pas parler de régime à proprement parler mais il est souhaitable d’essayer de stabiliser son poids avant la chirurgie esthétique. Chez les patients en surpoids, il est possible de retirer de volumineux tabliers abdominaux et cela permet parfois psychologiquement de ne plus grossir, voire éventuellement d’entreprendre une démarche alimentaire afin de perdre progressivement du poids.

À quel âge peut-on pratiquer une abdominoplastie ?

Il faut bien entendu attendre la majorité avant d’entreprendre ce type d’intervention de chirurgie plastique. Chez les jeunes femmes, il faut savoir que l’inconvénient est qu’en cas de grossesse ultérieure, le résultat risque d’être abîmé. Mais la grossesse n’est pas contre-indiquée après une plastie abdominale. Il n’y a pas non plus d’âge maximum pour faire une abdominoplastie, mais tout dépend de l’état de santé global, et de l’état cardiaque et pulmonaire. Ce sont les anesthésistes et le chirurgien plasticien qui décideront éventuellement de la possibilité ou non de pratiquer une telle intervention de chirurgie esthétique. C’est davantage l’âge physiologique que l’âge réel qui est important dans ce cas.

La cicatrice est-elle visible lorsque l’on entreprend une abdominoplastie ?

La cicatrice au niveau de l’ombilic est discrète et intra-ombilicale, elle se voit peu au bout d’un an et demi à deux ans environ après la chirurgie plastique. La deuxième cicatrice est une cicatrice basse au niveau des poils pubiens, qui en général suit la forme des sous-vêtements portés par la patiente. Elle ne se voit pas en maillot de bain deux pièces. Bien entendu, sur une patiente dénudée, il s’agit d’une cicatrice plus longue qu’une cicatrice de césarienne, car elle servira à retirer tout le bourrelet cutané lors de la chirurgie du ventre. Plus le bourrelet cutané est important dans une abdominoplastie, plus la cicatrice sera longue. Par contre, il est souhaitable de la placer le plus bas possible au niveau des poils pour qu’elle prenne une forme arrondie, qui est beaucoup plus discrète qu’une forme droite horizontale.

L’abdominoplastie est-elle prise en charge par la Sécurité sociale ?

En général non, mais lors d’amaigrissements importants, c’est-à-dire de chirurgie bariatrique avec pose d’anneau gastrique ou by-pass, ou d’intervention réduisant l’estomac, lorsqu’il y a un tablier qui recouvre le pubis il est possible de faire une demande de prise en charge à la Sécurité sociale. Dans ce cas, c’est le médecin conseil de la Sécurité sociale qui décidera si l’intervention peut ou non être prise en charge par la Sécurité sociale. Le chirurgien plasticien n’a le droit d’envoyer une demande de prise en charge à la Sécurité sociale que lorsqu’il est quasiment certain que le médecin conseil acceptera cette demande. En effet, dans le cas contraire le chirurgien plasticien peut être incriminé pour avoir effectué une demande abusive. Les rumeurs disant qu’en cas de césarienne ou de grossesses multiples la Sécurité sociale acceptait systématiquement la prise en charge sont fausses. Actuellement, il y a donc peu de cas pour lesquels la plastie abdominale est prise en charge par la Sécurité sociale.

Lorsque l’on a des vergetures au niveau de l’abdomen, est-ce que une abdominoplastie peut les retirer ?

Oui, en général c’est le but de cette intervention. Mais pour qu’une plastie abdominale soit réalisable, il faut qu’il y ait tout de même suffisamment de peau pour pouvoir ensuite refermer l’abdomen en faisant un joli ventre plat.

Y-a-t-il des risques spécifiques à cette intervention ?

Tous les risques sont explicités dans la fiche « Abdominoplastie » de la section Fiches patients. Mais plus particulièrement pour ce type d’intervention, les chirurgiens craignent le risque de phlébite et d’embolie pulmonaire. Pour cela, il faut suivre quelques principes très importants :
a) Arrêter la pilule oestroprogestative et le tabac un mois avant et après l’intervention de chirurgie esthétique.
b) Ne pas faire de voyage en avion long courrier pendant quinze jours avant et un mois après l’intervention.
c) Bien porter ses bas de contention lors de l’intervention, et quelques jours après l’intervention de chirurgie esthétique.
d) Bouger ses orteils et ses chevilles dès que l’on est réveillé, et marcher dès le lendemain de l’intervention en gardant une activité de marche pour faire circuler le sang.
e) Bien faire ses piqûres d’anticoagulants comme il aura été préconisé par le chirurgien plasticien.
f) Accepter de ne pas être opéré si l’on a des antécédents personnels d’embolie pulmonaire.
g) Accepter d’effectuer un bilan d’hémostase à la recherche de facteurs de coagulation très particuliers, si l’on a des antécédents familiaux d’embolie pulmonaire, et surtout les signaler au chirurgien plasticien.
Si l’on respecte bien toutes ces précautions, il est éventuellement possible de faire cette intervention de plastie abdominale malgré des antécédents particuliers.