Blépharoplastie

La blépharoplastie (opération des paupières) est une intervention de chirurgie esthétique qui consiste, pour le chirurgien plasticien, à supprimer un excès de peau ou de graisse au niveau des yeux, ou les deux associés. En effet, les poches ou cernes qui peuvent apparaître sous les yeux très tôt dans la vie, sont en réalité des hernies graisseuses. La graisse qui entoure normalement le globe oculaire fait saillie en avant lorsque la membrane qui la retient est distendue. Cette graisse, très particulière et très fine, est sensible aux variations d’eau de l’organisme, et peut se gonfler et se dégonfler au cours de la journée, ce qui explique que les poches peuvent être plus ou moins marquées. L’âge auquel on peut pratiquer la blépharoplastie ou opération des yeux est variable, car les poches peuvent apparaître très tôt, et la peau peut aussi se plisser précocement (les interventions de chirurgie des paupières peuvent se faire de 20 à 90 ans !).

Technique

Au niveau des paupières inférieures, au cours de l’opération de chirurgie plastique, le chirurgien plasticien réalise une incision juste au-dessous des cils, prolongée éventuellement au niveau des rides de la patte d’oie. En cas d’excès graisseux sans excès cutané, il est possible de retirer la graisse en passant par la conjonctive située dans l’œil, sans laisser de cicatrice après l’opération des yeux.
 Au niveau des paupières supérieures, la cicatrice se situera dans un pli à la partie moyenne de la paupière supérieure et sera dissimulée lorsque l’œil sera ouvert. 
C’est une intervention de chirurgie plastique délicate et précise, qui demande à retirer la bonne quantité de peau et de graisse autour de l’œil. 
Les cicatrices deviennent très rapidement invisibles à cet endroit.

Détails

  • Durée d’intervention de blépharoplastie : 1h30 maximum ;
  • Type d’hospitalisation : chirurgie plastique en ambulatoire le plus souvent. Il est préférable de passer une nuit à la clinique si l’on vit seul ;
  • Type d’anesthésie : mixte, anesthésie locale avec un décontractant injecté par les anesthésistes au moment des piqûres (neuroleptanalgésie sauf chez les patients très stressés chez qui il est parfois préférable de pratiquer une anesthésie générale) ;
  • Durée d’hospitalisation : une demi-journée à une journée maximum ;
  • Durée d’arrêt de travail ou incapacité : il s’agit strictement d’une intervention de chirurgie esthétique, donc ne faisant l’objet d’aucune prise en charge par la Sécurité sociale. Selon l’emploi occupé et le contact avec le public, il faut prévoir un congé de huit à quinze jours.

Bilan préopératoire

Examen ophtalmologique récent en cas de problèmes oculaires. Bilan de coagulation. En cas de problème de santé (cardiaque ou pulmonaire), un bilan supplémentaire peut être prescrit par les anesthésistes. Ne pas prendre d’aspirine ni de médicament faisant saigner, quinze jours avant et après l’intervention de chirurgie esthétique des yeux.

Suites opératoires

Il est conseillé de ne pas se pencher en avant pendant 24 heures et de dormir semi-assis la première nuit après la blépharoplastie ou chirurgie des yeux. Pas de mouvement violent ni d’hyperpression (toux) pendant huit jours. 
Les infirmières appliquent des compresses de sérum glacé sur les paupières pour éviter le gonflement. Une sensation de tension douloureuse peut être supprimée par un calmant, mais en cas de douleur violente, il faut prévenir l’infirmière qui vérifiera si tout va bien. Les paupières gonflent vite et dégonflent au bout de huit jours après la chirurgie plastique, des ecchymoses peuvent se voir pendant plusieurs jours après l’opération de chirurgie des paupières. Plus le patient appliquera de compresses de sérum glacé sur ses paupières pendant 48 heures, moins il y aura de « bleus ». 
Les fils sont retirés au bout de sept jours après l’intervention de chirurgie esthétique. Il est conseillé de prévoir des lunettes de soleil pour protéger les yeux pendant huit jours, le maquillage peut être repris au bout de dix jours. Il faut prévenir son chirurgien plasticien en cas de picotements ou de brûlure dans les yeux pouvant évoquer une conjonctivite.

Douleurs postopératoires

Aucune, simplement une gêne et une sensation de tension.

Résultats

Les cicatrices peuvent être cachées avec de l’anti-cerne et être invisibles au bout de dix jours après la blépharoplastie. Le résultat est définitif au bout de six mois environ, car il faut bien tout ce temps après l’opération de chirurgie esthétique pour que la peau s’assouplisse parfaitement et que le regard retrouve son aspect « pétillant ».

Risques de complications spécifiques à la blépharoplastie

  • La plus grave et exceptionnelle est l’hématome avec compression du nerf optique et cécité, mais il prévient par une douleur violente, d’où la nécessité d’une bonne surveillance postopératoire par le patient lui-même ;
  • Les conjonctivites et kératites sont possibles et faciles à traiter par collyre ;
  • L’ectropion ou défaut d’accolement de la paupière inférieure à la cornée (œil rond) est dû à une trop grande résection de peau ou à une réaction inflammatoire du patient qui provoque des adhérences et des rétractions, cette réaction se traite par massages ;
  • L’œil creux est du à une résection de graisse excessive ;
  • Le chémosis (aspect de peau marronnée dans l’œil qui décolle la paupière de l’œil) est bénin. Il s’agit d’une réaction de la conjonctive durant l’intervention de chirurgie des yeux. Elle peut être soulagée par des gouttes grasses et disparaît toujours progressivement ;
  • L’hémorragie conjonctivale (aspect de sang dans l’œil), impressionnante mais bénigne, disparaît spontanément.

Conseils du Dr Dallaserra

Bien comprendre que cette intervention de chirurgie des yeux donne un coup d’éclat au visage mais ne supprime pas toutes les rides des yeux, car l’expression du regard disparaîtrait. Il faut que l’oeil garde sa forme en amande, et éviter de le rendre rond ou inexpressif.

Après cette intervention de blépharoplastie similaire à un lifting, les yeux sont plus ouverts, plus jeunes et faciles à maquiller, le champ visuel est agrandi.


Cette intervention doit donner un résultat stable pendant de longues années. Il est possible de renouveler ce geste lorsque le vieillissement se poursuit.