Lifting des cuisses

La distension et l’affaissement de la peau de la face interne des cuisses sont des signes de vieillissement souvent précoces. Ils se voient également plus fréquemment après un amaigrissement important car la peau à ce niveau est fine et peu tonique. Le chirurgien plasticien peut tenter d’y remédier en remettant en tension celle-ci par une opération de chirurgie esthétique : le lifting des cuisses.

Technique

Au cours de l’intervention de chirurgie esthétique, une incision est réalisée par le chirurgien plasticien dans le pli de l’aine. Par cette voie, la peau de la face interne de la cuisse est décollée du plan musculo-aponévrotique et tirée vers le haut. L’excédent est alors réséqué et la peau suturée, après avoir été solidement amarrée en profondeur sur le pubis. Des soins de désinfection sont à effectuer pendant quinze jours après le lifting des cuisses. Les fils sont retirés autour de trois semaines par le chirurgien plasticien.
Il faut marcher à petits pas pendant un mois (pas de sport pendant deux mois) après l’opération de chirurgie esthétique du lifting des cuisses.

Durée d’intervention : deux heures

Type d’hospitalisation : le lifting des cuisses nécessite une hospitalisation d’une nuit ;
Types d’anesthésie : générale ou rachianesthésie ;
Durée d’arrêt de travail ou incapacité : trois semaines.

Bilan préopératoire

Bilan de coagulation. En cas de problème de santé (cardiaque ou pulmonaire), un bilan supplémentaire peut être prescrit par les anesthésistes avant la chirurgie esthétique. Ne pas prendre d’aspirine ni de médicament faisant saigner, quinze jours avant et après l’intervention de chirurgie esthétique.

Suites opératoires

La cicatrisation peut parfois être difficile du fait de la localisation de la cicatrice (effet de macération, suintement, etc.) et de la difficulté des soins. Un panty compressif est conseillé afin de favoriser le redrapage cutané pendant quinze à trente jours après la chirurgie plastique.
Douleurs postopératoires : modérées.

Résultats

Bon. Si la traction sur la peau n’est pas excessive.
Meilleurs si la patiente a perdu du poids et n’est plus obèse.

Risques de complications spécifiques au lifting des cuisses

  • Hématome, hémorragie ;
  • Sepsis ;
  • Migration de la cicatrice vers le bas ;
  • Cicatrisation difficile ;
  • Épanchement lymphatique ;
  • Complications de l’anesthésie.

Conseils du Dr Dallaserra

Il est important de s’assurer avant l’opération de chirurgie esthétique de l’absence de varices, qui nécessiteraient un traitement préalable et différeraient de quelques mois l’opération de chirurgie plastique du lifting des cuisses. Nécessité d’une très bonne hygiène postopératoire pour une bonne cicatrisation. En cas d’obésité, il est souhaitable d’obtenir un amaigrissement préalable à la chirurgie plastique. Possibilité de prise en charge par la Sécurité sociale : non. Sauf si perte de poids majeure après le port d’un anneau, si la patiente n’arrive plus à se vêtir.