Lifting des bras

La distension et l’affaissement de la peau de la face interne des bras est un signe de vieillissement souvent précoce, du fait de la diminution de volume des masses musculaires sous-jacentes et de la ptôse cutanée. Elles peuvent se voir également en cas d’amaigrissement important. Le chirurgien plasticien peut tenter d’y remédier en remettant en tension celle-ci par une opération des bras en chirurgie esthétique ou chirurgie plastique. Il en résultera des cicatrices longitudinales, dans l’axe du bras à sa face interne, ou sous l’aisselle dans les cas moins marqués.

Technique

Au cours de l’intervention de chirurgie esthétique ou chirurgie plastique, un large fuseau cutané longitudinal ou transversal est enlevé à la face interne du bras, ce qui va permettre au chirurgien plasticien de remettre en tension la face interne du bras et de corriger la ptôse cutanée. On y associe souvent une lipoaspiration ou liposuccion de la région. Il est parfois possible au chirurgien plasticien de cacher les cicatrices dans le creux de l’aisselle lors de l’opération de chirurgie plastique.

Durée d’Intervention : deux heures

Type d’hospitalisation : chirurgie des bras nécessitant une hospitalisation d’une nuit, parfois en ambulatoire ;
Types d’anesthésie : générale ;
Durée d’hospitalisation : une nuit maximum ;
Durée d’arrêt de travail ou incapacité : huit jours. Pas de sport pendant deux mois.

Bilan préopératoire

Bilan de coagulation. En cas de problème de santé (cardiaque ou pulmonaire), un bilan supplémentaire peut être prescrit par les anesthésistes avant la chirurgie esthétique. Ne pas prendre d’aspirine ni de médicament faisant saigner quinze jours avant l’intervention de chirurgie plastique.

Suites opératoires du lifting des bras

Un pansement de contention légère est à porter pendant environ dix à quinze jours après l’opération de chirurgie esthétique. Des manchons pendant trois mois (il est préférable de ne pas pratiquer cette intervention de chirurgie des bras en plein été).
Les fils seront ôtés au quinzième jour après le lifting des bras.
Œdème et ecchymoses se résorbent en un mois environ après la chirurgie plastique.
Douleurs postopératoires : faibles mais gêne aux mouvements des bras en hauteur.

Résultats

Satisfaisant sur le galbe du bras. Il est important que le chirurgien plasticien informe bien la patiente de la rançon cicatricielle que l’on peut masquer à la partie postéro-interne des bras. Beaucoup de soins seront à apporter aux cicatrices après le lifting des bras.

Risques de complications spécifiques au lifting des bras

Mauvaise cicatrisation avec cicatrices hypertrophiques et visibles ;
Hématome, hémorragie, lymphorrhée ;
Complications de l’anesthésie.

Conseils du Dr Dallaserra

  • Pas de soleil sur la cicatrice pendant un an ;
  • Pas de mouvements violents du bras pendant trois mois ;
  • Possibilité de prise en charge par la Sécurité sociale : rarement, s’il y a perte de poids grâce à un anneau gastrique, mais il faut demander l’avis du médecin conseil de la Sécurité sociale.